mer.

03

déc.

2014

Électros

Je ne suis pas franchement de culture « électro », ce n'est pas trop ma came, faut dire ce qui est...


Mais le fait est que j'ai quand même un top 3 de chansons que, moi, je considère comme « électro », et qui me font immanquablement lever de ma chaise pour peu que je sois assis dessus...


Chronique.

Astonvilla... une vieille histoire.

Curieusement (?) reliée aux deux autres artistes cités ci-dessous.
« De jour comme de nuit... », l'album de la (re)découverte d'Astonvilla.

L'album est sorti pourtant depuis quelques années, quand je le découvre.


Astonvilla fait partie de ces groupes qu'on a suivi à une époque, puis... laissé de côté, pour les redécouvrir sur le tard, en se demandant pourquoi on s'en était désintéressé.

Comme à l'acoutumée, je me refais le film à l'envers, et me jette sur tous les albums précédents.

Mais celui-là reste mon préféré (à la date d'aujourd'hui ; même si leur dernier opus, « Joy Machine », avec un nouveau line-up, est sorti il y a peu, mais pas encore assez écouté pour savoir s'il détrônera, ou pas, DJCDN...)


Avec notamment ce titre phare, aux paroles explicites (on y reviendra, aux paroles explicites, d'ailleurs).


En live, autant dire qu'elle est reconnaissable dès les premières notes et que le public ne s'y trompe pas...


Et moi, je pose mon appareil photo, je tiens à l'épargner des mouvements improbables dont je suis capable dans ces moments-là !


PS : Deezer s'est bien mangé sur les titres des chansons de cet album :-/



Photos d'Astonvilla

Quand Daran abandonne Les Chaises, fin des années 90, il ne fait pas qu'enlever le nom.


C'est un véritable virage à 180° qu'il prend avec cet album, « Déménagé ».


Avec Les Chaises, il est ostensiblement orienté/catalogué blues/rock qui envoie du bois, notamment grâce à la puissance de sa voix.

Là, cet album sonne carrément... électro !!


Réalisé par Yarol Poupaud (ex FFF), les guitares, électriques, sont évidemment bien présentes, mais la rythmique (vraiment pas piquée des vers sur certains morceaux) ainsi que le son n'ont plus rien à voir avec le Daran de « Dormir dehors ».

Et sur cet opus, une chanson, un single, même, dont la pochette est sans ambiguité aucune, pour peu que l'on prenne le soin de bien la regarder...

« Anatomique », aux paroles tout aussi explicites que celles de la chanson précédente, mais toute fois dans un style bien différent.

Chanson, dont la rythmique endiablée est amplifiée lorsqu'elle est jouée en live, évidemment.



Photos de Daran

On termine par Prohom.

Pas une question de préférence.
Loin de là.
Juste une question d'ordre alphabétique.

 

Donc lié, à Astonvilla et à Daran, oui.

Parce que j'en avais entendu parlé il y a quelques années, tous les trois, peu ou prou, au même moment.

Mais juste entendu parlé.

 

« Prohom, ce mec chauve qui se plante un clou dans l'oreille droite ??? »

(nan, je déconne, je n'ai découvert cet album, ô combien... percutant, que bien plus tard :))

Même histoire/approche, que pour Astonvilla, donc.
(et idem pour Daran, en fait, mais pas avec « Déménagé »)

Je le découvre à la sortie de son dernier album (à ce jour), « Un monde pour soi », je ne sais plus trop par quel truchement.

 

Un single, une baffe dans la gueule, avec « Je voudrais que tu sois morte ».


Donc même topo, je me jette sur tous ses albums précédents, et là, c'est le gros gros coup de cœur.


Mais lui, par contre, c'est un artiste orienté « électro », mais bien, et ce, depuis le début.

Une seule envie après toutes ces écoutes et réécoutes : aller le voir en concert, voir ce que ça donne, ce qu'il a dans le ventre, le Philippe.


Et, curieusement (?) c'est en live que je prends « Un monde pour soi », le titre de la dernière chanson de l'album éponyme, en pleine poire.

 

Et Prohom, ça a beau être de l'électro, en live, ça... secoue !

 

Photos de Prohom